5 conseils pour des campagnes emailings qui convertissent

Home / Conversion / 5 conseils pour des campagnes emailings qui convertissent

Ils s’accumulent parfois dans nos boites mails, nous invitent à les ouvrir plus souvent, nous proposent bons plans ou produits que nous aimons… Les emails marketing nous font parfois pester, parfois cliquer ou encore adorer. Ils ont surtout ils ont l’avantage de maintenir le lien avec une marque ou un site que nous avons aimé suffisamment pour souhaiter recevoir de leurs nouvelles !

Si vous faites partie du club des « envoyeurs » d’email, vous savez certainement que derrière un emailing efficace se cache un minimum de réflexion, de conception et d’optimisation. Parce qu’il ne suffit pas d’envoyer, il faut aussi être lu et réussir à séduire suffisamment le lecteur pour qu’il ait envie de cliquer.

Pour sortir du lot et rendre efficace votre stratégie d’emailing, voici les points sur lesquels travailler pour optimiser vos conversions en matière d’emailing.

Commencer par penser le contenu

Avant toute chose, avant même de vous préoccuper de la forme ou des visuels, il est essentiel de définir le type de contenus que vous allez délivrer.

Pour cela, vous pouvez vous décider à la volée, lorsque vous préparez votre newsletter hebdomadaire par exemple, ou alors – et c’est mieux – vous allez vous appuyer sur le calendrier éditorial que vous avez prévu pour vos emails.

Le but du jeu ? Définir ce qui sera mis en avant dans la newsletter et devra générer une action de la part de votre abonné. Par exemple :

  • Les offres du jour sur le site
  • Les nouveaux produits
  • Les soldes sont lancées
  • Un événement à venir
  • Une « hot news » à partager (un partenariat, un passage TV, une bonne nouvelle pour votre site / marque)
  • Les infos à ne pas rater sur votre sujet de prédilection ou votre secteur d’activité

Une fois ec travail de définition du contenu global effectué, vous pourrez commencer à agréger et rédiger vos contenus. Ce faisant, il faudra faire attention à rester bref et percutant, essayer d’être efficace plutôt qu’exhaustif, le but du jeu étant d’amener les gens à visiter votre site.

Créer des Call To Action efficaces

Quel est l’action que vous attendez de la part de votre abonné ? Doit-il acheter un produit, participer à un sondage, vous contacter pour un devis ? Ou souhaitez-vous simplement partager une revue de presse ou des nouvelles de votre activité ?

En sachant précisément ce que vous attendez comme action de la part du destinataire du mail, vous serez à même de créer des Call To Action efficaces. Ces derniers peuvent prendre la forme d’un lien texte sur lequel cliquer, d’un visuel qui contiendra lui-même le lien, ou encore du fameux bouton d’action (aux coins carrés ou arrondis – le débat est ouvert).

Le bon CTA ? En analysant les taux de clics sur des centaines d’emails, voici les points à soigner :

  • un bouton d’action sera plus efficace qu’un simple lien texte ou un visuel cliquable
  • le texte contenu sur le CTA est décisif
  • l’emplacement du CTA aussi

Pour identifier ce qui rend un Call To Action efficace, lisez cet article : How to Optimize Your Call to Action Buttons for Conversion 

Structurer et designer sa newsletter

Tout comme vous soignez sans doute le design et l’ergonomie de votre site, il y a un travail de création de template à faire avant d’envoyer vos campagnes. Idéalement vous allez définir un modèle de base, le header et le footer seront toujours les mêmes, le corps du mail pouvant changer.

Les différentes zones de votre email

  • Le pré-header : il s’agit d’une ligne sur laquelle vous pourrez mettre un court résumé du contenu de la newsletter (par exemple « Découvrez les best sellers de la semaine et profitez de promotions VIP »). C’est aussi là que vous pourrez mettre – idéalement à droite – un lien pour visualiser l’email en ligne.
  • Le header : ici vous placerez votre logo, centré ou calé à gauche (avec le responsive en ce moment la tendance est aux logos centrés). Certains sites en profitent également pour intégrer un accès rapide à leurs catégories principales et/ou des éléments de réassurance (contact téléphonique, garantie de retour, livraison gratuite, etc.)
  • Le corps du mail sera sujet à variation d’une campagne à l’autre. Il pourra proposer des résumés d’articles et des liens pour les lire en ligne, des aperçus de produits, des zones avec des contenus personnalisés en fonction du comportement de l’abonné sur votre site, etc. C’est aussi là que se trouvent les visuels et les Call To Action.
  • Le footer : c’est là que vous allez intégrer vos infos de contact, les éléments de réassurance, les icônes des réseaux sociaux sur lesquels vous êtes présents et surtout, un lien pour se désabonner de vos messages.

Pour des emails efficaces, soignez particulièrement le corps du mail car c’est cette zone qui devra inciter vos abonnés à cliquer ! Proposer de belles photos de produits (photos d’ambiance plutôt que packshot par exemple) et des boutons d’action optimisés. Pensez aussi à bien structurer le contenu de manière à ce qu’il reste lisible si votre mail contient beaucoup de contenu.

Penser aux utilisateurs mobiles

Plus de 65% des mails sont ouverts d’abord sur un mobile. Il est donc essentiel que le contenu puisse être téléchargeable, lisible et cliquable depuis un smartphone !

Faut-il un format d’email responsive ? Les avis sont assez partagés sur ce point. Dans la pratique, les clients mails comme gmail ne lisent pas le responsive et créent leur propre adaptation de votre newsletter pour l’afficher sur les mobiles. D’autre part, la plupart des solutions d’emailing en SaaS se chargent – via les templates créés sur leurs plate-formes, d’adapter votre email pour le mobile, vous pourrez donc pré-visualiser l’affichage de votre campagne et adapter le contenu avant envoi.

Quelques conseils pour les mobiles :

  1. Pensez à des images suffisamment légères pour réduire le temps de chargement.
  2. Renseignez les titres des images et nommez les de manière descriptive (si elles ne s’affichaient pas, vos lecteurs pourront voir à quoi correspond l’image)
  3. Faites des contenus courts, adaptés à la consultation mobile. Cela vous obligera aussi à vous concentrer sur votre objectif principal (ex. amener mes clients sur ma page soldes).

Rédiger un objet de mail qui roxxe

Vous pouvez créer le meilleur email du monde, il ne sera jamais lu si son objet n’est pas suffisamment intrigant ou intéressant pour que les destinataires aient envie de l’ouvrir. La rédaction de l’objet est certainement celle qui devra faire l’objet du plus grand soin dans la conception de votre campagne. Cet objet devra être court (pour ne pas être tronqué dans les boites mails) et incitatif. Il pourra aussi faire écho aux premier mots de votre newsletter, qui apparaissent en aperçu du contenu d’un mail dans certaines boites mail.

Pour optimiser vos objets de mail :

  • Analysez les taux d’ouverture de vos précédentes campagnes et observez les objets qui ont bien fonctionné.
  • Certains services comme Mailchimp vous permettent de faire de l’A/B testing en envoyant deux versions d’un mail à une petit échantillon de votre base abonnés avant de définir l’objet qui transformera le mieux. N’hésitez pas à utiliser cette fonctionnalité !
  • Découvrez des idées d’objets de mail percutants

Conseil Bonus : être régulier, segmenter, analyser et optimiser

Une stratégie d’emailing efficace, c’est une stratégie au sein de laquelle on a pris soin de qualifier et dégraisser sa base sa base en faisant des envois réguliers. Idéalement on l’a segmentée aussi, pour envoyer le bon message aux bonnes personnes au lieu d’envoyer sur toute sa base à chaque envoi.

Pour s’améliorer, il faut aussi se créer un petit tableau de suivi statistique des performances de ses emails, avec quelques metrics qui vous permettront de voir très rapidement le résultat de vos efforts et de savoir sur quoi travailler pour être plus performant. Pour cela utilisez les statistiques proposées par votre outil d’emailing et/ou notez dans un tableau pour chaque envoi :

  • Le nombre de mails routés
  • le nombre de mails délivrés
  • Le taux d’ouverture
  • Le taux de clic global
  • Le taux de clic sur les mails ouverts
  • Les conversions réalisées
  • le CA généré

Pour aller plus loin : Tuto augmentez de 160% le nombre d’inscrits à votre newsletter

Tutos Emailing

Se former facilement à l'emailing

En quelques heures de formation, apprenez pas à pas les fondamentaux de l’emailing, faites croitre votre base d’inscrits et maximisez le potentiel de votre base abonnés.