[Entreprendre] À quoi ressemble le succès ?

Home / Business / [Entreprendre] À quoi ressemble le succès ?

Une version librement inspirée d’un dessin qui a déjà fait le tour des startups dix fois, mais qui reste tellement vrai qu’il vaut le coup que je lui dédie un petit article et les leçons que j’en tire après 12 ans d’entrepreneuriat.

Pour la partie émergée de l’iceberg

C’est ce que les gens vont retenir le plus puisque c’est l’histoire qu’on raconte au quotidien, celle destinée à séduire des clients, des investisseurs, à rassurer notre famille, à faire parler de nous dans les médias, etc. Finalement on ne peut pas accuser les autres de retenir essentiellement le(s) succès puisqu’on a oeuvré pour ça 😉

Pour la partie immergée de l’iceberg

  1. Persistence : la persévérance est une qualité essentielle chez un porteur de projet, mais elle est à ne pas confondre avec l’entêtement. Parfois, il faut savoir lever le nez du guidon et repérer le mur qu’on risque de se prendre à essayer de pédaler si vite…
  2. Hard Work : enchainer les heures de travail, gérer aussi bien sa fatigue que son stress fait parti du quotidien de l’entrepreneur. Mais il faut quand même savoir identifier le moment où accumuler des horaires excessifs conduit à un manque d’efficacité plus que cela ne permet d’avancer vite. Savoir se (re)poser permet de mettre ses idées à plat, savoir réduire ses horaires de travail oblige à mieux organiser son temps/
  3. Sacrifice : sacrifier du temps et du confort de vie, se passer d’une certaine sécurité financière fait partie du « pack startup ». Mais pour autant si vous passez moins de temps avec vos proches, il faut penser à le compenser par du temps de qualité et savoir être pleinement disponibles pour eux.
  4. Dedication : pour être complètement dédié à votre projet, il vous faut une sacrée dose de passion. Si la passion n’est pas au rendez-vous, passez votre chemin, vous perdez votre temps…
  5. Failure : vous allez vous planter. Souvent. Et c’est normal. Profitez-en pour apprendre et savoir comment ne pas recommencer les mêmes erreurs.
  6. Discipline : du jour au lendemain, vous êtes devenus un homme à tout faire, la Shiva des startups, capable de gérer tous types de problèmes, de délivrer des cahiers des charges, de manager une équipe, etc. Sans discipline vous serez le pire ennemi de votre projet.
  7. Disappointement : le moral de l’entrepreneur est fait de hauts (très hauts) et de bas (très très bas). Ça fait aussi partie du « pack » et c’est ce qui motive à se remonter une nouvelle fois les manches pour avancer !