3 erreurs qui tuent vos taux de conversion

Home / Conversion / 3 erreurs qui tuent vos taux de conversion

Améliorer vos taux de conversion a un impact direct sur votre chiffre d’affaires. Vous en êtes bien conscient et pourtant vous avez l’impression d’être toujours au point mort de ce côté. Et si vous aviez oublié de vérifier vos basiques ? Voici les 3 erreurs les plus faciles à éviter et pourtant les plus fréquentes. Un petit mémo à garder en tête pour être certain d’avoir des bases saines avant de vous lancer dans de l’optimisation fine de votre acquisition de trafic !

Les liens cassés

erreur404

Il vous est déjà arrivé de tomber sur une erreur 404. Une erreur qu’on pardonne rarement au site sur lequel nous sommes arrivés et qui a un effet extrêmement néfaste sur son taux de transformation.

Les liens externes qui envoient vers une erreur 404 chez vous

Un des cas les plus fréquent, c’est la landing page qui n’existe pas ou plus. Mauvais lien renseigné pour de l’acquisition de trafic ou page ayant été déplacée sans que vous y preniez garde, dans tous ces cas de figure l’internaute qui arrive chez vous aura une première mauvaise impression. Il est en général facile d’identifier ces dernières au taux de rebond anormalement élevé qui les caractérise.

  • Pour identifier le problème : à la main via votre outil d’analytics, surveillez le taux de rebond de vos pages en triant du plus élevé au plus faible. Ou utilisez un outil qui surveillera cela pour vous (voir ci-dessous, même méthode que pour les liens internes)

Les liens internes qui dirigent mal votre propre trafic

Les liens ajoutés à la main avec une erreur de syntaxe, une arborescence revue sans règle de redirection automatique : voilà que vous proposez à vos visiteurs des liens vers des pages de votre site qui ne sont pas disponibles. Pour éviter ce problème, voici quelques astuces à suivre :

  • pour éviter le problème : autant que possible éviter de mettre des liens manuels vers des pages de votre site (par exemple quand vous rédigez du contenu destiné à illustrer une catégorie, évitez de mettre des liens manuels vers d’autres catégories ou des requêtes filtrées).
  • si vous revoyez vos structures d’url ou votre arborescence : pour votre SEO, il est préférable d’éviter les changements massifs d’URL. Néanmoins si vous êtes amenés à le faire, pensez à bien rediriger les anciennes URL vers les nouvelles (idéalement en redirection permanente si vous êtes certain que vous ne reviendrez pas en arrière).
  • pour réparer un problème existant : utiliser un logiciel qui vous permettra d’identifier tous les liens interne cassés (c’est par exemple une des fonctionnalités de SEMrush via son audit de sites / vous pouvez retrouver aussi des plugins spécialisés qui le feront pour le CMS que vous utilisez). Ensuite, selon l’outil choisi vous pourrez corriger les liens manuellement ou automatiquement.

 Les erreurs et bugs dans le tunnel de commande

cart-erreur

Une erreur que je retrouve fréquemment en faisant des audits de site e-commerce : l’erreur d’ergonomie ou technique qui plombe toutes les conversions du site. Tout est possible en la matière, le cas le plus facile à identifier se joue souvent au niveau du mode de paiement (mauvaise connexion avec le serveur bancaire, configuration de Paypal non testée, etc.) Mais il existe aussi des erreurs plus insidieuses comme le champ de formulaire obligatoire non marqué de la petite étoile conventionnelle (qui indique visuellement à vos visiteurs que ce champ est obligatoire)et l’absence de message d’erreur permettant à l’internaute d’identifier en un coup d’oeil ce qui l’a empêché de valider son formulaire et de passer à la suite du tunnel de commande.

  • pour éviter le problème : soyez client de votre propre site. Teste, testez et re-testez. Avec tous les scenarios possibles et tous les moyens de paiement que vous proposez. Testez régulièrement (notamment si vous voyez une chute inexplicable des ventes alors que le trafic est stable) et surtout dès que vous faites un changement dans le fameux tunnel.
  • pour réparer un problème existant : il n’existe pas de solution universelle malheureusement. Testez et identifiez la source du problème dans un premier temps, puis en fonction étudiez les différents patch possibles et n’hésitez pas à vous rapprocher de professionnels compétents !

 

Des pages qui sont trop lentes

loading

Problème général ou localisé sur une page : quoi qu’il arrive la patience de vos internautes a ses limites et la rapidité de vos pages pour s’afficher aura un impact direct sur votre taux de conversion. Plus on naviguera rapidement sur votre site, plus fluide sera le chemin vers la conversion.

  • pour éviter le problème : ne lésinez pas sur la qualité de l’hébergement de votre site. Imaginez que vous louiez un local commercial, le feriez-vous au fond d’une impasse mal famée pour économiser sur le loyer ? Probablement que non. Considérez que l’hébergement de votre site correspond à un bail dans une jolie rue piétonne…
  • pour réparer un problème existant : si votre hébergement n’est pas en faute car l’architecture a été bien pensée, il est probable que des requêtes mal optimisées soient la source de lenteur sur certaines pages ou même sur tout le site, notamment aux heures de fortes affluences. Traquez les requêtes lentes (parlez-en à votre infogérant si besoin, qui pourra vous aider), repensez certains outils qui étaient peut-être adaptés pour des petits volumes de trafic mais qui ne répondent plus correctement quand vous prenez de l’ampleur. Ici on pense en premier à la gestion des pages en cache, mais il ne faut pas oublier de vérifier aussi le moteur de recherche interne qui est à l’origine de fréquents ralentissements sur les sites. N’hésitez pas à tester des outils comme Varnish (gestion du cache) ou Algolia (moteur de recherche) pour alléger la charge sur vos serveurs.